nRelate - Posts Only

31/07/2017 : J'ai entrepris de réparer les images qui ne marchaient plus, mais s'il y a encore des liens qui ne fonctionnent pas, merci de me l'indiquer ! Et bonnes vacances à tous ! :D

dimanche 2 avril 2017

[2016-2017] Mon nouveau fonctionnement !

Bonjour à tous ! Un petit article un peu long qui mijote depuis quelques semaines/mois déjà... Depuis la Toussaint j'ai changé mon fonctionnement de classe. En effet, le travail en ateliers me comblait, mais je souhaitais pousser davantage la différenciation et l'individualisation dans la classe. Cela fait également un moment que le fonctionnement en plans de travail me tentait, mais j'avais très peur de m'y lancer, très peur de ne pas m'en sortir avec la masse de travail que j'imaginais derrière, et très peur, avouons-le, de lâcher encore un peu plus de contrôle dans la classe.

Je veux avant tout remercier les collègues pour leur inspiration, et notamment François du blog Si c'est pas malheureux, Edouard du blog Je révise à la maison et un prof D Z'écoles et également le collectif c2edu qui a gentiment publié les référentiels de ceintures de compétences. Je souhaite aussi remercier mille fois Eric Hitier et ses élèves de m'avoir accueillie dans leur classe, et d'avoir répondu à mes nombreuses questions et avoir énormément partagé leur expérience avec moi. Merci également à  Sophie C. de l'école Voltaire à Angers de m'avoir accueillie dans sa classe. Leur travail a vraiment inspiré le mien et m'a permis d'affiner ma réflexion et de me lancer.

Enfin, je me suis beaucoup basée sur l'excellent livre de Sylvain Connac, Apprendre avec les pédagogies coopératives : Démarches et outils pour l'école que je recommande vivement.


Ce qui va suivre est donc un mélange de travail en ateliers, de travail en plans de travail et de ceintures de compétences. Ca n'est ni exclusivement l'une ou l'autre de ces choses, mais plutôt un amalgame. Comme d'habitude, je me contente de mettre ici ce que je fais, sans prétendre que c'est la solution à tout. Ce système n'est pas parfait, loin de là, et est encore en rôdage. C'est juste un fonctionnement parmi des milliers d'autres. Enfin, je me concentre en cette année 0 principalement sur le français et les maths.

C'est le tout premier élément. Il a fallu que je le modifie un tout petit peu afin qu'il corresponde mieux à la pédagogie que je souhaitais mettre en place. J'ai donc prévu de grandes plages de 'français' et de 'maths' qui sont concernés en premier lieu par ce fonctionnement.

Voici donc ce à quoi il ressemble : 

Le matin, nous avons toujours nos rituels, puis nous nous divisons en trois groupes comme pour les ateliers de maths (jusque là, le fonctionnement est le même). Je prends donc les groupes les uns après les autres pour le moment d'enseignement. Mais alors qu'avant les deux autres groupes étaient partagés entre ceux qui faisaient le travail en autonomie, et ceux qui faisaient les jeux mathématiques sur IPads, là les élèves en autonomie travaillent sur leur plan de travail de la semaine. Ils choisissent donc ce qu'ils souhaitent travailler d'après ce qu'ils ont prévu de faire, que ce soit du français, des maths ou autres.

Après la récréation, nous avons systématiquement 20 minutes de lecture autonome : les élèves prennent leurs boîtes de livres et s'installent dans leurs book nooks. Puis ils lisent pendant 20 minutes. Pendant ce temps, je fais l'appel de lecture, puis fais mes entretiens individuels. Pour plus d'informations sur ce fonctionnement, n'hésitez pas à aller voir ici.

Le créneau de deuxième partie de matinée du mercredi (après la lecture autonome) est libéré pour les remédiations individuelles ou en petits groupes. C'est là que je prends des élèves et que je revois avec eux les notions qui n'ont pas été bien comprises.

Le vendredi matin, les élèves font le bilan de leur plan de travail de la semaine et préparent le suivant.

(Précision : je ne suis pas dans ma classe le jeudi, je suis déchargée pour suivre mes stagiaires. De même, je n'ai pas choisi le créneau d'anglais du vendredi pour lequel j'ai une assistante américaine. J'ai donc dû faire avec les contraintes que j'avais).

Dans mon cahier-journal, les choses sont plus détaillées, comme vous pouvez le voir :

Voici ce que cela donne en détail pour les ateliers/plans de travail :
De gauche à droite, on retrouve :
- les horaires
- l'atelier dirigé avec moi sur la notion du jour en maths ou en français
- les différentes activités que les élèves peuvent faire en parallèle et qui sont inscrites dans leur plan de travail de la semaine.

Voici l'affichage dans ma classe qui me permet de savoir à chaque rotation ce que font les élèves :
Il m'a fallu du temps pour trouver le plan de travail qui me correspondait le plus. J'en ai d'ailleurs fait plusieurs versions avant d'arriver à celui-là. J'en ai vu des dizaines sur internet, mais finalement, je me suis très clairement inspirée de celui de François Lamoureux, qui est celui qui me parlait le plus visuellement. 

Voici donc le plan de travail que mes élèves utilisent (un par semaine) :

Dans les cases Français et Maths, les élèves colorient la ceinture de ce qu'ils souhaitent travailler, puis à droite indiquent à quelle compétence cela correspond. La case à droite de la ceinture leur permet de mettre un 'check' quand ils ont passé la compétence et de colorier la couleur qu'ils ont obtenue.

La partie en haut à droite est pour le bilan de la semaine, en auto-évaluation. 

En bas à droite se trouve la case à cocher pour la lecture du soir.

Le degré d'autonomie est estimé par l'élève en concertation avec moi.

Enfin, il y a les cases 'projets' pour les exposés et autres, et une case Histoire-Anglais-Arts pour le reste. A noter que je n'impose pas ce fonctionnement à mon collègue du jeudi, c'est pourquoi ses domaines n'apparaissent pas sur le plan de travail.

Le bilan du plan de travail est fait le vendredi matin, et le nouveau est rempli dans la foulée, et validé par moi. Les élèves choisissent le nombre d'items à valider, en concertation avec moi, en fonction de ce qu'ils se sentent capables de faire. Puis, ils impriment eux-mêmes les documents dont ils vont avoir besoin.

Afin que les élèves sachent que mettre dans leur plan de travail, j'utilise des référentiels de compétences que j'ai créés sur le modèle de ceux du collectif c2edu. J'utilise la même mise en page, que je trouve très claire, mais avec mes propres compétences.

Pour les maths, je me suis basée sur les nouveaux programmes que j'avais codés et ai rangé les compétences en quinze ceintures, qui correspondent aux quinze unités de CapMaths, que j'utilise toujours (en l'adaptant aux nouveaux programmes).

Voici ce que cela donne :
Les élèves ont les référentiels de maths, grammaire et lecture dans un porte-vues dès le début de l'année.

Sur chaque référentiel, il y a donc, de gauche à droite : la ceinture concernée avec sa couleur, puis, le numéro de la fiche, suivi du code de la compétence et enfin la description de cette compétence.

Les trois dernières cases, vides, sont faites pour que l'élève puisse coder la réussite de sa compétence. Pour ce faire, j'ai repris les codes du LSU.
Les élèves bénéficient donc de trois essais pour valider leur compétence (même si dans les faits, il leur arrive de pouvoir faire un quatrième essai, à leur demande).
Je précise avant toute chose que toutes les compétences ne sont pas validées à partir de fiches uniquement : il y a beaucoup de compétences qui le sont en dehors. 

Cependant, lorsque j'ai besoin de valider une compétence sur fiche, en mathématiques par exemple, voici comment j'ai choisi de faire : 
Et quelques explications :
Au niveau du rangement, toutes les fiches ainsi que le plan de travail de la semaine sont rangés dans un dossier. A la fin de la semaine, les fiches corrigées et le plan de travail doivent être signés par les parents. Une fois les fiches signées, elles sont rangées dans un classeur par domaine.


Le travail dans ma classe est différencié ce qui n'empêche pas que tous les élèves fassent le programme de CM2.

Cette différenciation s'observe principalement à deux niveaux :
- par groupes différenciés qui peuvent changer en fonction de la période de l'année ou de la notion abordée ;
- lors d'entretiens individuels en fonction des besoins des élèves.

Sur les fiches, cela se manifeste par des petites étoiles. Cela peut-être une différenciation au niveau des données, ou bien une différenciation sur la complexité des tâches à effectuer :
Les élèves du groupe Terre doivent donc, pour valider la compétence NC3.3, faire uniquement l'exercice 1, à une étoile. Cependant, ils ont tout à fait le droit de faire les autres exercices. En cas de réussite, je coderai en violet, pour objectif dépassé.

Les élèves du groupe Mars doivent, pour valider la compétence NC3.3 faire les exercices 1 et 2. Tout comme le groupe Terre, ils peuvent en faire plus.

Enfin, les élèves du groupe Vénus, plus à l'aise, doivent eux faire tous les exercices de la feuille pour valider la compétence.

Les feuilles une fois terminées sont déposées dans un bac prévu à cet effet dans la classe, corrigées puis redistribuées pour que les élèves puissent voir ce qu'ils ont réussi et ainsi coder leurs compétences.


Une fois que l'élève a reçu sa fiche corrigée, il doit coder ses compétences à trois endroits différents :

1) Sur son plan de travail de la semaine
2) Dans son référentiel
3) Sur Edumoov.

Cette dernière manipulation permet aux élèves de 'remplir' leur livret eux-mêmes (je suis bien-sûr toujours très vigilante et présente lors de cette phase).

J'ai créé dans Edumoov les 'évaluations' correspondant à mes différentes ceintures :

Puis, j'ai appris à mes élèves, avec un petit pas-à-pas, à renseigner eux-mêmes leurs compétences dans Edumoov, très inspirée par ce que fait Eric Hitier dans sa classe avec Je valide :

Enfin, quand un élève valide une ceinture entière, il met un petit sticker de son choix sur l'un des tableaux de réussites. Cela permet aux élèves de voir qui a validé telle ou telle ceinture, et ainsi de pouvoir demander de l'aide.


Quand je corrige ou interroge des élèves sur les compétences, je prends des notes pour savoir ce que je vais devoir retravailler avec eux, soit en petit groupe, soit individuellement. Pour ce faire, je me suis créé cette fiche qui me permet de prendre des notes pendant les corrections :
Je note dans la première partie de la fiche les notions qui ont posé problème à plusieurs élèves à la fois, et dans la deuxième partie, les notions qui ont posé problème à un ou deux élèves. Puis, le mercredi, sur notre temps de remédiation, je prends ces élèves et retravaille avec eux.

Lorsque je vois que les difficultés sont moindres, j'aiguille les élèves vers une 'auto-remédiation' qui peut prendre différentes formes : relire la leçon et regarder la vidéo qui va avec, s'entraîner sur l'excellent site classe-numérique.fr ou travailler avec un autre élève, 'expert' de la notion.

Dans ce cas, j'agrafe cette fiche au travail de l'élève au moment de la correction (cette fiche est très, très inspirée, une fois de plus, du travail d'Eric).
Les fiches sont aussi à disposition dans la classe, à la demande de mes élèves. Ils ont en effet souhaité pouvoir s'organiser dans leur travail.


Ce fonctionnement me comble. Il me permet d'aller encore plus loin dans le suivi de mes élèves, et est une extension du travail amorcé il y a déjà dix ans (!) sur le fonctionnement en ateliers. :)

42 commentaires:

  1. OUAH ! Merci beaucoup pour ce partage très inspirant. je fonctionne un peu comme toi mais je vois des choses bien plus réfléchies. C'est superbe !

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour! Merci beaucoup pour ton partage sur ce sujet oh combien intéressant! Les plans de travail, c'est un peu le graal pour moi et j'aimerais beaucoup fonctionner ainsi lorsque j'aurai une classe à temps plein. Dis moi, comment s'articule le travail personnel des élèves (qui travaillent telle ou telle compétence) et l'enseignement "général" des leçons en atelier? (je ne sais pas si c'est très clair mais est-ce que des élèves peuvent travailler une compétence qui n'a pas été vue en atelier...) Quelles démarches faut-il faire pour aller observer la pratique des collègues? Merci beaucoup!

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Laureen, les notions suivent ma programmation mais rien n'empêche les élèves de passer les compétences qu'ils souhaitent quand ils le souhaitent, et qu'ils se sentent prêts. :) Donc oui, techniquement, ils peuvent passer des compétences avant qu'on les aie vues ou revues en classe.
    J'ai la chance d'avoir un jour de décharge par semaine, c'est donc comme ça que j'ai pu aller observer mes collègues. :)

    RépondreSupprimer
  4. Je fonctionne en ateliers depuis quelques mois, mais me laisse submerger par les demandes de mes élèves ... J'espère pouvoir largement m'inspirer de tes pratiques pour améliorer les miennes ! Merci :)

    RépondreSupprimer
  5. Merci ! C'est sûr que ça n'est pas évident et qu'il faut du temps pour trouver son rythme ! Bon courage !

    RépondreSupprimer
  6. Comme à chaque fois, je suis admirative !!!
    Et hâte d'avoir ma classe pour tester !!!!

    RépondreSupprimer
  7. Waouh! Je crois que nous sommes un peu jumelles de fonctionnement... avec des petits plus pour toi: la fiche de suivi des élèves par semaine pour le PE va me permettre de ne plus perdre mes dizaines de post-it où je note les remédiations à faire. Les différents niveaux de difficultés par ceintures m'inspirent aussi: j'avais tendance à donner aux élèves les plus en difficulté les consignes à l'oral, du type "ne fais que l'exo 1" mais là, ça leur permet encore un peu plus d'autonomie: merci :). Mon plan de travail court sur 2 semaines ou 3 en fonction des sorties prévues. Je fais un bilan presque-individuel lors du changement de pdt: je trouve ce moment très constructif (même s'il est chronophage) il me parait maintenant indispensable. Bravo et merci pour tout ça :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi ! Et oui, c'est formidable de pouvoir faire le point comme ça avec ses élèves une fois par semaine ! :D

      Supprimer
  8. Tous les outils et fonctionnements que j'aimerai mettre en place sans vraiment réussir à les articuler. Ce billet me sera d'une grande aide. Merci du partage.

    RépondreSupprimer
  9. Wahou !!! Je veux redevenir ta stagiaire ;) Mais remarque, un petite journée de formation REP+ pourrait être une occase

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha ha! Tu es la bienvenue, tu le sais ! Quand tu veux ! :D

      Supprimer
  10. On sent que c'est très réfléchi et organisé !
    Les autres collègues de ton école fonctionnent de la même manière ?
    lagrandeourse.eklablog.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! :D Non, je suis la seule à fonctionner comme ça. :)

      Supprimer
  11. Bonjour, je me lance dans cette forme de pédagogie,initiée par petits bouts depuis quelques temps. Mais depuis les dernières vacances ma décision est prise de fonctionner dorénavant ainsi. Je suis donc en pleine mise en place et ton blog tombe au meilleur moment. Merci infiniment pour ce partage que je vais décortiquer. Quel travail !!!!

    Me voilà donc partie pour un voyage extraordinaire et passionnant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah super, merci beaucoup ! :D Et bon courage ! :D

      Supprimer
  12. Ton article me fait beaucoup de bien et m'inspire dans mon envie de changement pour la rentrée prochaine. Je travaille déjà énormément en ateliers mais je voulais moi aussi un suivi encore plus rapproché de mes élèves. Je veux par exemple, instauré un temps d'entretien individuels tous les jours pour discuter avec chaque élève de son évolution. Je veux aussi qu'ils soient plus acteurs de leur évaluation. Ton idée de les faire valider sur Edumoov est géniale, je n'y avais pas pensé ! Je rêvais que je Valide ce développe pour le primaire... J'imaginais un tableau excel mais je crois que je vais sérieusement songer à Edumoov ! Merci pour l'inspiration, cela me guide sur mon propre changement d'organisation que je vais adapter pour des cycles 2.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Miss Bubble ! Je suis contente que ça puisse t'aider dans ton cheminement et ta réflexion ! :D

      Supprimer
  13. Sandrine MARTIN5 avril 2017 à 16:00

    Wahou ! C'est exactement vers ça que je voudrais aller !
    Je fonctionne en ateliers et j'ai essayé une certaine forme de "plan de travail" mais je n'ai pas encore sauté le pas pour ce qui est du fonctionnement par ceinture et plan de travail associé fait vraiment sur mesure ! Pour être honnête, je suis un peu effrayée par la masse de préparation que ça va me demander, mais je me suis noté ça pour cet été !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Sandrine ! C'est vrai que c'est du boulot, je ne vais pas te mentir, mais c'est tellement satisfaisant après ! Ceci dit, oui je pense que tu as raison et qu'il vaut mieux attendre l'été pour tout mettre à plat ! :D Bon courage en tout cas ! :D

      Supprimer
  14. Quel boulot fantastique ! J'oscille entre plans de travail (que j'avais largement emprunté à Francois Lamoureux) et ateliers, mais je travaille dans une école française aux Etats-Unis dans laquelle je "laisse" mes élèves au prof de mandarin, à celui d'art, à celui de musique, à celui de sport... bref super compliqué de coordonner tout ça. Je vais tenter de m'y remettre cet été. Ton travail est très inspirant ! Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mylène! Oui j'imagine que ça n'est pas facile avec beaucoup d'intervenants... Mais c'est chouette que tu puisses trouver un moyen de t'arranger quand même ! Bon courage !

      Supprimer
  15. Bonjour ! Je vais faire le grand saut, je quitte le 13 pour le 47 et la GS/CP pour le CM2. Du coup, je me repenche sur votre blog, que j'avais déjà étudié il y a 5 ans lorsque j'étais en Cycle 3. J'ai une question (enfin si c'était qu'une !) sur ce fonctionnement : les élèves ont dès le début d'année les référentiels dans un porte-vue, c'est-à-dire le détail de toutes les ceintures dans toutes les matières ? Est-ce qu'ils ont aussi en début d'année l'ensemble des leçons ? Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Silmalia! Wow, effectivement, que de changements ! Pour répondre à ta question, oui, les élèves ont tout dès le début de l'année, comme ça, ils ont une bonne vue d'ensemble de ce que l'on va travailler dans l'année. :) Bon courage en tout cas !

      Supprimer
  16. Bonjour Alet, je suis votre blog depuis un an et m'en suis inspirée pour l'instant pour l'atelier lecture et l'écriture. J'aimerais également développer l'autonomie dans ma classe et pouvoir différencier plus, et je m'étais un peu penchée avant sur le système PIDAPI, qui semble assez similaire à celui de C2EDU: avez-vous comparé les 2? et si oui, quelles sont les raisons de votre choix pour C2EDU? Merci pour tout ce partage qui me fait bien réfléchir!
    Anne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Anne ! Alors, je n'ai pas véritablement repris le système C2edu puisque je fais mes propres ceintures, mais c'est surtout la mise en page et le système clair qui m'a plu. Pour PIDAPI, je pense que c'est un système génial, mais qui demande beaucoup de temps et d'organisation ! En fait, mon principe ça a été de faire les choses un peu à ma propre sauce, en piquant des idées ici et là et en adaptant à mes besoins. Bon courage en tout cas !

      Supprimer
  17. Très intéressant votre article !
    J'ai une idée d'atelier à suggérer aux enseignants de cm1 et cm2
    J'ai découvert deux livres ( le livre 8 € vendu en pdf 5 €) que j'ai testés, ils permettent de travailler l'utilisation du dictionnaire ou faire de la recherche documentaire sur internet. C'est super pour le travail en autonomie. Les gamins étaient ravis. Venez jeter un coup d’œil dans notre atelier, on a quelques idées sympas à partager !
    http://madelineplume.canalblog.com/archives/2015/09/25/32684048.html
    http://madelineplume.canalblog.com/archives/2016/02/20/33399661.html

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour
    Merci pour ce nouvel article, je me suis donc lancée dans le PDT avec mes 30 CM2 depuis la rentrée d'avril.
    N'ayant pas construit beaucoup de matériel pour le moment, ce sont des fiches d'exercices photocopiées dans des manuels que je propose pour chaque notion.
    J'ai distingué 3 "niveaux" : "je découvre", "j'apprends", "je me perfectionne". Les élèves ont la liberté de choisir le niveau de travail pour chaque notion.
    Mais je ne vois pas le jour au niveau des corrections. Comment faites-vous ?
    Merci pour ce blog qui enrichit ma pratique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Véro, et bravo de vous être lancée dans ce système ! Concernant les corrections, je les fais au jour le jour, en général, le matin avant la classe. Les fiches que j'ai faites se corrigent assez vite, donc ça ne me prend pas tant de temps que ça... Bon courage en tout cas ! :)

      Supprimer
  19. Whaouh !
    Jeune enseignante dans une classe à quadruple niveaux (du CE1 au CM2), je suis vraiment admirative du fonctionnement que vous proposez. Tout est pensé, réfléchi, bien conçu, attrayant... Je vais essayer de m'en inspirer pour certaines choses. En tout cas, merci et félicitations pour tout ce travail !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Christall pour ce très gentil message ! :) Et bon courage pour le quadruple niveau! :D

      Supprimer
  20. je suis enfin titulaire de ma classe et je fais renter de mettre en place des ateliers et des plans de travail. .. mais je bloque sur la construction des ceintures ? comment faire pour les construire ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Sophie, et bravo de te lancer dans ce chantier ! Ca peut faire peur au début, c'est pourquoi je conseille de prendre des ceintures déjà toutes prêtes pour commencer (comme celles de Charivari par exemple) afin de bien maîtriser dans un premier temps le système et ensuite d'ajuster en fonction de sa pratique. On ne peut pas tout construire tout seul, il y a des choses formidables qui existent sur internet, il ne faut pas hésiter à s'en servir ! Bon courage en tout cas ! :D

      Supprimer
  21. Bonjour Alet,
    J'ai beaucoup travaillé cette année avec les ceintures, mais j'ai plusieurs fois été confronte à des élèves qui bloquaient complètement sur certaines notions. Par exemple, la soustraction à retenue, rendre la monnaie...
    Comment fais tu dans ces cas là ? Un enfant ne va pas rester bloquer à une ceinture, quelles sont tes solutions ? Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Bérengère,
      J'ai prévu dans mon emploi du temps un moment de remédiation qui me permet de voir les élèves qui ont du mal sur certaines notions. Ca me permet de les débloquer de cette manière! :D

      Supprimer
  22. Bonjour Alet,
    Après avoir mis en place l'an dernier la classe inversée et les 5 au quotidien dans ma classe aux USA, je me lance cette année dans les ceintures car mon talon d'Achille était l'évaluation. J'adore tes changements dans l'atelier Déclic et vais les adopter!
    Deux questions:
    -pourquoi edumoov plutôt que je valide?
    - dans ton code de validation, quand l'élève va-t-il coder en rouge ou en violet ?
    Merci et bravo pour ce travail qui une fois de plus m'inspire tout autant qu'il me fait gagner du temps! You're the best :)

    RépondreSupprimer
  23. Bonjour, un énorme mais énorme merci pour ton travail qui m'inspire depuis quelques années. J'ai lu le livre de Sylvain Connac, une vraie mine d'or!
    Après m'être inspiré de ton travail en littérature, je vais aussi me lancer dans les ceintures en mathématiques pour commencer...
    Bravo pour ce travail et son partage!

    RépondreSupprimer
  24. Bonjour,
    Après une lecture plus approfondie de ton blog, j'ai pu répondre à quelques unes de mes questions.
    Par contre, encore quelques interrogations concernant les temps d'atelier lecture/lecture autonome :
    > Si j'ai bien compris, il faut bien différencier les ateliers des moments de lecture autonome. Les minis-leçons se trouvent en ouverture des ateliers et sont travaillées pendant l'atelier (même notion deux fois dans la semaine, sur plusieurs?). Les lectures autonomes sont donc un temps qui leur est totalement alloué (mis à part les entretiens indiv). J'ai bien saisi ? :)
    Je reviendrais avec deux questions plus tard !
    Merci d'avance !

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour,

    Et merci pour l'article qui est très très intéressant. Je vais faire ma 4ème rentrée et je me retrouve beaucoup dans ton fonctionnement. J'utilisais déjà les années passées Cap Maths et Pidapi ( les ceintures) et mon objectif de cette année est de me lancer dans les ateliers en combinant Cap Maths et les ceintures, donc ton article est vraiment très intéressant pour moi. Est-ce que tu fais quand même les bilans Cap Maths en plus des ceintures? Comment gères-tu les exercices du manuel qui découlent de la notion vue en "Recherche" vu que certains élèves sont en exercices avant la recherche? Je ne sais pas si je suis très claire.
    Merci d'avance et encore bravooooo!!!!
    Marie

    RépondreSupprimer